LES CHASSEURS DE LOUPS – James Oliver Curwood

18,00 TTC

James Oliver Curwood : Né en 1878 à Owosso (Michigan), il est journaliste au Détroit News Tribune avant de démissionner pour se consacrer à l’écriture. Il publie en 1908 son premier roman, suivi de quelques mois par « Les chasseurs de loups ». À partir de 1910, il passe près de six mois par an dans le Grand Nord et devient un fervent défenseur de la protection de l’environnement. Ses romans connaissent un grand succès (Le bout du fleuve se vendra à plus de 100 000 exemplaires) et certains seront adaptés au cinéma (The trail beyond ou L’ours). Il est considéré, avec Jack London, comme l’un des grands auteurs des espaces sauvages du nord.

Aux Éditions Éternel, Les bisons blancs de Gustave Aimard.

LES BISONS BLANCS – Gustave Aimard

18,00 TTC

(1876)

Dans le Far West américain du milieu 19e siècle, territoire hostile et sauvage où seules quelques têtes-brulées se risquent, un jeune aristocrate français accompagné d’un aventurier coureur des bois se lance à la recherche de sa bien-aimée capturée par les Apaches. Au large des côtes de l’Équateur, un capitaine de goélette vient à la rescousse d’un pêcheur de perles à qui l’on veut enlever sa promise. En Californie, un enfant abandonné devenu jeune homme à l’âme noble se voit disputer sa compagne par un bandit…

De Louis Chadourne "Terre de Chanaan" aux Éditions Éternel.

TERRE DE CHANAAN – Louis Chadourne

17,00 TTC

(1922)

Jean Loubeyrac, jeune périgourdin en quête de sens, retrouve son ami d’enfance Jérôme Carvès à Paris. Celui-ci, aventurier dans l’âme, va le convaincre de se lancer dans la prospection en Amérique du sud. Les voici embarqués à bord de la « Mariquita » destination Puerto-Leon, petite république bananière au sud des Antilles. Ils vont y découvrir des hommes fascinants, mystérieusement échoués dans cet Etat improbable, avant de partir dans la jungle amazonienne à la quête de la « toison d’or ».